Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

David Charles

David Charles

Petits textes au hasard des nuits. Tentatives, essais de style, travail des silences, traversées de désert, dressage de chameaux.


Caractères vides

Publié par David Vallet sur 12 Décembre 2015, 17:14pm

D’un délire sur deux vague l’absence d’idée carrément sérieuse. On n’y reviendra pas.
Voici le ciel où sérieusement placer l’illusion d’une vérité ; quelconque puisque toujours lourde des passés qui en retardent l’abolition. La pensée y laissera l’éclat de son incompétence. Ce qui se dit n’est pas.
Les sens vidés recherchent soudain substance en pleurant sur des mondes creux qu’ils ne savent plus, destins virtuels qui valent bien, n’est-ce pas, les desseins surfaits de ceux que, aujourd’hui, l’on qualifie de vieux.
C’était vite oublier qu’on les rattrape à toute vitesse.
L’absence, elle, reste. Le ciel aussi.
Le feu continue d’alimenter des fantasmes ancestraux d’impossibles intériorités alors que tout n’est jamais qu’extérieur. De ces feux qui scintillent au loin et souviennent d’un savoir des plus certains. Il ne cesse de revenir, il est le revenir. Aucune source n’est aussi éloignée qu’elle ne puisse se ressentir. Le flux garde la mémoire de son origine, fidèle. Celle qui précéda le premier jugement, le faux-semblant du discours aseptisé, légal, trahissant son être.
La communication implique un terrain neutre, une tentative de jonction, un partage, unissant peut-être.
Lien, lieu commun, de plus en plus indéfini, neutre, sans caractère humain, à l’image des mails, de ceux qui les vomissent à toute vitesse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !